Saint Antoine l'Abbaye est situé en Isère, dans le Sud-Grésivaudan, et classé au titre des plus beaux villages de France. Et effectivement, le village est tout à fait charmant, avec ses petites ruelles, nommées ici goulets, ses fontaines où l'eau coule depuis les murs et ses vieilles pierres.... 

140509_St_Antoine_10

140509_St_Antoine_13

140509_St_Antoine_14

140509_St_Antoine_15 

140509_St_Antoine_16

140509_St_Antoine_17 

Mais ce qui fait la particularité de ce village, c'est surtout son immense abbaye ! Construite entre le XIIe et le XVe siècle par les Antonins, ordre hospitalier de moines médecins, elle abrite des reliques de Saint Antoine l'Egyptien. Plusieurs hôpitaux sont adjoints à l'abbaye au fil du temps. L'abbaye est un lieu important de pélerinage jusqu'à la Renaissance. Elle est dévastée lors des guerres de religion par les incursions du baron des Adrets, et l'ordre dans Antonins, dont elle est la maison mère décline. Toutefois, elle se relève au XVIIe siècle, mais l'édit de suppression des congrégations religieuses comportant moins de 20 membres promulgué par Louis XV en 1768 lui porte un nouveau coup. Les Antonins s'unissent alors à l'ordre de Saint-Jean-de-Jérusalem mais ce n'est pas suffisant et une dizaine d'année plus tard, l'abbaye est cédée à des chanoinesses de l'ordre de Malte qui ne pourront rien faire pour empêcher le démantelement des richesses de l'abbaye en 1792. L'église abbatiale deviendra plus tard église paroissiale et sera classée au titre des monuments historiques par Proper Mérimée en 1840.

140509_St_Antoine_6

Cette église est une des plus remarquables réalisations gothiques du Dauphiné. Conçue sur un plan de type "basilique", elle est dimensionnée pour accueillir de nombreux pélerins. Sa nef unique mesure 62 m de long, 32 m de large et 22 m de haut.

140509_St_Antoine_1

140509_St_Antoine_2 

Dans l'abside, on trouve 97 stales pour les chanoines de l'abbaye. Le sol est éclaboussé par les couleurs des vitraux.

140509_St_Antoine_4 

Les grandes orgues primitives datent du XVIIe siècle et ont été refaites par Scherrer au XVIIIe siècle. Déplacées à Grenoble en 1805, elles sont revenues en 1982 à Saint Antoine l'Abbaye et ont alors été rénovées dans l'esprit de Scherrer. Il comporte 44 jeux et j'ai eu la chance de l'entendre sonner lors de ma visite de l'église.

140509_St_Antoine_3 

Le maître-autel en marbre et bronze date du XVIIe siècle. A ses 4 angles, on trouve les 4 évangélistes (ci-dessous Saint Jean), et il renferme la châsse des reliques de Saint Antoine.

140509_St_Antoine_5 

Autour de l'église, s'élèvent les bâtiments conventuels. Le noviciat et le professoir, situés derrière l'église, sont de style classique, édifiés aux XVIIe et XVIIIe siècles. 

140509_St_Antoine_7 

Les autres bâtiments abbatiaux s'organisent autour d'une cour arborée, dite grand cloître : écuries, infirmerie, réfectoire, dortoir....  

140509_St_Antoine_8

140509_St_Antoine_9 

Enfin, l'ancienne porterie abrite aujourd'hui la mairie du village.

140509_St_Antoine_11

140509_St_Antoine_12 

Saint Antoine l'Abbaye - mai 2014

 

(*) L'église est ouverte tous les jours, une messe a lieu le dimanche matin. Des concerts d'orgue sont également régulièrement organisés. 
Il est également possible de voir le trésor de l'abbaye lors de visites organisées par l'association des Amis des Antonins. Je n'ai pas eu le temps cette fois de le visiter. 
En outre, un jardin médiéval a été recréé dans le cour des écuries. En réfection, il ne ré-ouvrira qu'en juin prochain.