150321_BD_vieux_fourneaux 

Cette année encore, je participe à l'opération La BD fait son festival organisée par PriceMinister. C'est dans ce cadre que j'ai reçu le 1er tome des Vieux Fourneaux de Lupano et Cauuet. 

Si mon choix s'est porté sur ce titre, c'est en grande partie parce qu'il m'avait été chaudement recommandé par une connaissance.

Et je dois avouer que je n'ai pas été déçue du tout ! Que de trouvailles en si peu de pages ! 

Pierre, Antoine et Emile sont amis depuis l'enfance et se retrouvent le jour de la crémation de Lucette, l'épouse d'Antoine. Au fil des pages, des flash-backs permettent d'entrevoir l'enfance et la jeunesse des trois comparses, leurs faits d'armes (au propre comme au figuré)... Antoine, c'est le syndicaliste, à qui il ne faudrait pas grand chose pour reprendre la lutte. Antoine, c'est l'anarchiste de la bande, en charge de l'organisation d'aveugles "Ni d'yeux, ni maître". Emile, c'est le dragueur, celui dont finalement le passé est moins détaillé mais dont on entrevoit qu'il a été un sacré bourlingueur. Et puis, il y a Sophie, la petite-fille d'Antoine qui va accompagner les 3 vieux dans une virée italienne, qui a repris le théâtre de marionnettes "Le Loup en Slip" de sa grand-mère... une gamine dont on sait si peu qu'on se dit qu'elle doit cacher quand même pas mal de choses ! Les personnages sont donc tout à la fois attachants et complexes.

Ces quatre-là nous emmènent dans une drôle d'aventure, rythmée des bons mots des uns et des autres, émaillée d'argot un brin désuet...

On n'a pas le temps de s'ennuyer ni de vraiment reprendre son souffle, chaque case appelant la suivante dans un scénario millimétré. Les mots font mouche, le dessin est juste. 

Et puisqu'il faut lui mettre une note, ce sera un 19/20 pour moi !