160704_vue_Tour_Crest_1

Au fur et à mesure de l'ascension vers les terrasses de la tour de Crest, la vue qui se dévoile par les fenêtres et meutrières devient de plus en plus époustouflante ! Et non, ce n'est pas la montée des marches qui coupe le souffle mais bel et bien le paysage qui se dévoile sous nos pieds yeux...

Il faut plusieurs étapes avant d'être tout en haut sur l'étroite terrasse du vieux donjon. Les escaliers nous ont fait quelques frayeurs : marches inégales, manque de largeur, escalier qui fait un demi-tour sur lui-même autour du vide... Nous profitons d'une pause au-dessus du toit à double pente qui alimente le récupérateur d'eau de pluie pour commencer à découvrir les environs. Puis nous attaquons la dernière volée de marches, celle qui mène tout en haut du donjon ! Nous voici à 300 m d'altitude, plus de 50 m au dessus de notre point de départ...

De là, le regard porte loin car la journée est claire... D'un côté, le Diois et le synclinal de Saoû au pied duquel on devine le bandeau de la rivière Drôme. De l'autre côté, l'Ardèche dont on aperçoit les Mont Mézenc et Gerbier de Jonc ! Et puis bien entendu, toute la ville de Crest et ses toits de tuiles juste en dessous de nous...

Le temps s'étire, nous contemplons, essayons de reconnaître les lieux plus ou moins proches : le Roc de Toulaud, la Raye, la butte de Divajeu, .....

Il faut alors amorcer la descente, doucement d'abord dans les escaliers escarpés taillés dans l'épaisseur des murs, puis plus rapidement dans les escaliers de bois plus récents.. avant de regagner le plancher des vaches alors que nous venons d'aller tutoyer les corneilles...

160704_vue_Tour_Crest_1b

160704_vue_Tour_Crest_2

160704_vue_Tour_Crest_3

160704_vue_Tour_Crest_4

160704_vue_Tour_Crest_5

160704_vue_Tour_Crest_6

160704_vue_Tour_Crest_7
Tour de Crest - Drôme - juillet 2016