170731_brest_0

Brest, c'est un peu le bout du monde... et pas du tout proche de "ma" Bretagne (pour mémoire, je suis originaire d'un triangle Fougères/Mont Saint Michel/Saint Malo)... Aussi, je n'y étais allée que 2 fois auparavant !

Si je gardais de beaux souvenirs des moments passés à Brest et des anecdotes qui y étaient attachées, je n'avais pas une image spécialement agréable de la ville en elle-même. Il faut dire que la première fois que j'ai mis les pieds à Brest, c'était dans le cadre d'un voyage scolaire où nous avions eu un peu de temps libre. Le car nous avaient déposés à proximité de la rue de Siam, qui n'était alors pas encore piétonne, et il pleuvait à verse ! On a connu meilleure combinaison pour découvrir une ville... Du centre de Brest, j'avais donc surtout vu le premier café venu où nous avions passé le temps en commentant un magazine people... Le soir venu, nous avions bien tenté une sortie sur le port du Moulin Blanc où nous logions à l'auberge de jeunesse mais compte-tenu des températures un peu fraîches, cela s'était mué en la recherche d'un endroit où prendre un chocolat chaud !

De mon 2e passage brestois, je ne garde que peu de souvenirs en dehors de celui d'une visite d'un pétrolier ravitailleur à l'arsenal. Sans doute n'avais-je pas vu grand chose de plus de la ville ce jour-là finalement !

Cet été, j'ai eu envie de (re)voir d'autres morceaux de la Bretagne, histoire de changer un peu des lieux maintes et maintes fois parcourus. Et Brest est vite apparue comme une évidence... Les derniers articles que j'avais pu lire au sujet de la ville avaient inconsciemment dû me persuader de lui donner une nouvelle chance !

J'ai donc passé 2 jours à Brest, pas uniquement dans la ville mais aussi dans les environs. Concernant la ville, je dois dire que j'ai été très agréablement surprise ! Certes, cette fois, le soleil était bien présent au rendez-vous (et l'on sait que cela impacte souvent fortement le ressenti que l'on peut avoir d'un lieu..). Mais j'ai eu surtout une impression de vie et de dynamisme que je n'avais pas ressenti les autres fois !

Logés à 2 pas du port de commerce, c'est à pied via le cours Dajot et ces escaliers que nous avons gagné le coeur de la ville : la rue de Siam ! Le centre de Brest a été quasiment intégralement détruit lors des bombardements de la 2e guerre mondiale et donc, reconstruit dans l'immédiat après-guerre. Le style architectural en est donc fortement marqué. Mais contrairement à d'autres villes reconstruites, si on y regarde de plus près, il y a une relative variété architecturale dans le Brest reconstruit. Chaque immeuble a sa spécificité, et s'il ressemble de loin à son voisin, il a aussi de nombreuses différences. L'inspiration Art Déco n'est jamais bien loin. La mairie, massive, est un bel exemple de brutalisme. Quant à l'église Saint Louis, sa silhouette cache une bien jolie nef aux larges dimensions et à la belle lumière.

Du bas de la rue de Siam, nous avons gagné le quartier de Recouvrance en traversant la Penfeld par le pont levant. Son architecture de béton est devenue un des symboles visuels de la ville depuis sa construction en 1954. Nous avons ensuite traversé Recouvrance en direction des Capucins, en contournant l'arsenal : une jolie balade pentue ! En effet, les rives de la Penfeld sont escarpées... Nous sommes passés rue de Saint Malo, l'une des plus anciennes de Brest... sans doute l'une des plus pittoresques également.

Le bâtiment des ateliers des Capucins a été ré-aménagé de façon récente. Anciens ateliers de maintenance de l'arsenal, ils ont été rétrocédés à la ville en 2009. Si le bâtiment a conservé ses murs extérieurs en pierre, il a été massivement endommagé par les bombardements de la ville lors de la 2e guerre mondiale et reconstruit partiellement en béton dans les années 1950. Depuis, les ateliers ont été transformés en un immense centre culturel abritant un cinéma et une médiathèque mais aussi un lieu ouvert, la salle des machines,lieu de vie et de passage pour le nouvel éco-quartier voisin. L'une des particularités de l'immense salle des machines est d'avoir conservé in situ un certain nombre des anciennes machines des ateliers : pont-grue, fraiseuses, tour... Ces immenses machines permettent à quiconque est un peu intéressé par le passé industriel d'en découvrir un peu plus.

C'est des Capucins aussi que part le nouveau téléphérique urbain qui rejoint le bas de la rue de Siam de l'autre côté de la Penfeld. La vue sur le port et la rade est impressionnante depuis la cabine panoramique. Un joli petit voyage pour le prix d'un ticket de bus !

Du port de Brest, je n'ai pas ramené beaucoup de photos mais nous y avons passé de longs moments à flâner sur les quais... Port de commerce, port militaire, ports de plaisance, il serait en fait plus judicieux de parler des ports de Brest... L'ambiance y est décontractée, les bars nombreux, les terrasses accueillantes : un concentré d'état d'esprit breton !

Parmi les navires, celui qui attire l'oeil, c'est l'Abeille Bourbon. Ce remorqueur d'intervention, placé sous les ordres du préfet maritime, est chargé de l'assistance des navires en difficulté dans le secteur et en particulier dans le Rail d'Ouessant, l'une des routes maritimes les plus fréquentées d'Europe. C'est la grande soeur de l'Abeille Liberté, construite sur les mêmes plans et chargée des mêmes missions sur la région martime de Cherbourg.

De Brest, finalement, en 2 jours, je n'aurais eu qu'un aperçu et il y a encore tant à découvrir : le jardin des explorateurs, le musée de la marine, la tour Tanguy, le conservatoire botanique, le pont d'Iroise....

Mais inconstestablement, mon regard sur Brest a changé suite à ce séjour... et c'est avec plaisir que j'y retournerai !

170731_brest_1

170731_brest_2

170731_brest_3

170731_brest_4

170731_brest_5

170731_brest_6

170731_brest_7

170731_brest_8

170731_brest_9

170731_brest_10

170731_brest_11

170731_brest_12

170801_Brest_1

170801_Brest_2

Brest - Finistère - juillet 2017