180818_MSM_1

J'essaie d'aller faire une visite nocturne du Mont Saint Michel à chaque nouvelle scénographie. Les 3 dernières années, il s'agissait de pister l'habitant secret du Mont. Changement de programme cette année et place aux Chroniques du Mont qui vont se décliner sur 3 années... En plus d'une nouvelle mise en scène cet été, ce sont donc 2 nouvelles présentations pour les 2 années à venir qui seront proposées ! Le thème de cette première année est le Commencement...

Et justement, notre soirée a commencé au pied du Mont, à la dépose de la navette du parking. Le soleil est déjà bas et étire les ombres. Nous empruntons la grande rue à l'heure où les commerces ferment pour nous diriger vers l'abbaye.

Nous avons pris soin de prendre nos billets à l'avance sur internet. Et nous avons vraiment bien fait : les portes ne sont pas encore ouvertes et la queue devant le châtelet pour accéder sans billet à l'abbaye est déjà fort longue tandis que celle avec billet nous permet une entrée quasi immédiate à l'ouverture du site. 

Une fois à l'intérieur, nous sommes immédiatement plongés dans la salle des gros piliers qui s'illumine en musique. Un moment agréable que nous prolongeons en regardant une seconde fois le cycle.

De là, nous entrons dans une des églises souterraines où une projection sur l'abside évoque la symbolique de la montagne dans la chrétienté qui souvent marque le début d'un cycle, qu'il s'agisse du Mont Ararat et l'échouement de l'arche de Noé, du Mont Sinaï et le don des tables de la loi à Moïse, mais aussi du Mont Golgotha préalable nécessaire au mystère de la résurrection...

Escaliers et salles éclairés aux bougies nous entrainent au coeur du Mont. Dans le scriptorium, on admire la vue depuis les fenêtres sur Tombelaine et on assiste à de nouvelles projections sur le commencement, du Mont Saint Michel, et de son mythe cette fois....

Puis, nous montons dans l'abbatiale, en y entrant par la petite porte. L'effet est saisissant. La grande porte est ouverte. Le soleil dore l'esplanade et la baie. Les goélands font le spectacle. Nous nous attardons... Peer Gynt de Grieg résonne dans le choeur...Nous nous laissons porter par la beauté du moment.

C'est pour le cloître que nous quittons l'église. Ce cloître, restauré de façon récente et qui domine la baie. Ce cloître qui semble réunir l'air, la terre, l'eau et le feu à cet instant précis où le soleil couchant passe à travers sa fenêtre.

Le passage par le réfectoire, en simplicité et relative austérité, nous sert de transition avec le monde réel.

La sortie se fait par les jardins. Nous regardons le soleil tirer sa révérence. Puis nous redescendons par les ruelles, avant de retourner à pied au parking en ne cessant de nous retourner pour voir la Merveille s'illuminer !

180818_MSM_2

180818_MSM_3

180818_MSM_4

180818_MSM_5

180818_MSM_6

180818_MSM_7

180818_MSM_8

180818_MSM_9

180818_MSM_10

180818_MSM_11

180818_MSM_12

180818_MSM_13

180818_MSM_14

180818_MSM_15

Le Mont Saint Michel - Manche - août 2018