190615_lecture

ADN - Yrsa Sigurðardóttir
Roman
Ca commence par un meurtre particulièrement sordide dont l'unique témoin est une enfant de 7 ans, fille de la victime... L'enquête assez casse-figure est confiée à Huldar, alors que la police se débat entre détournements d'objets saisis, et méthodes critiquables.
Afin d'interroger la fillette, il fait appel aux psychologues de la Maison des Enfants... dont la responsable Freyja a eu une brève aventure avec Huldar, qu'elle croyait charpentier débarqué du fin fond de l'Islande...
La trame est assez classique du polar islandais, mélangeant déboires personnels des protagonistes et enquête à proprement parler.
L'auteur laisse des indices tout au long du roman et tout autant de fausses pistes... Et si je n'ai pas vu venir l'intégralité du dénouement !
******************

La famille à dames / T1 : Mamma Mia - Lewis Trondheim et Obion

Bande dessinée

4 générations de femmes se retrouvent sous le même toit.. Entre l'arrière-grand-mère qui accueille tout ce petit monde sous son toit sans vraiment l'avoir demandé, la grand-mère qui ne se sent pas assez vieille pour être grand-mère, la mère qui a l'air d'être la plus adulte des trois, et la fillette qui commente tout et cherche à caser à sa mère avec le père d'une camarade, voilà de quoi faire naître nombre de situations cocasses. On sourit, on rit à chaque planche des drôles de mésaventures de cette famille peu ordinaire. Le dessin est vif, les personnages attachants, les situations cocasses. Chaque page se lit comme un petit bonbon, à la fois doux et tendre. Une jolie découverte !

 

******************
Le manuscrit inachevé - Franck Thilliez
Roman
J'avais beaucoup aimé les précédents romans de Franck Thilliez que j'avais pu lire. Une nouvelle fois, l'auteur nous entraîne dans les méandres d'une histoire complexe : des jeunes filles disparues, un serial killer machiavélique qui donne les coordonnées GPS des lieux où il a enterré les cadavres au compte-gouttes, .... L'écriture de Thilliez est au ryhtme de son histoire : un peu brusque, saccadée. La narration est millimétrée : chaque nouvel élément arrive au bon moment.
Par moments, j'ai senti une "filiation" entre le Grangé des Rivières Pourpres et ce roman. Peut-être parce que les deux se passent en grande partie dans la région grenobloise et que dans les deux cas, le Vercors joue quasiment un rôle à part entière ?
On retrouve la fascination de Franck Thilliez pour le double, la dualité, la gemellité, la parité... La double mise en abyme du roman est ainsi une excellente trouvaille. Mais cette fascination donne également beaucoup (trop) de clés et je dois dire que j'avais anticipé plusieurs éléments cruciaux du dénouement de l'histoire. Du moins, dans la mesure où l'on peut parler de dénouement. Car justement ce Manuscrit inachevé m'a laissé un goût.. d'inachevé !
******************
Snjór - Ragnar Jónasson
Roman
Encore un polar islandais...mais dans un décor un peu différent : nous voilà à Siglufjördur, petite ville au bord d'un fjord du nord de l'île. Ari Thór, même pas encore diplômé de l'école de police après un cursus universitaire inachevé pour devenir pasteur, est embauché par la police locale pour remplacer un départ à la retraite. On lui promet une petite ville tranquille où il ne se passe jamais rien. Et pourtant, sitôt Ari arrivé, un meurtre a lieu lors d'une répétion de la troupe de théâtre locale,  bientôt suivi par la découverte d'une femme agressée à son domicile. Alors que la ville se retrouve coupée du reste du monde par une tempête de neige, le jeune policier doit démêler les fils de la petite communauté pour découvrir la vérité.
J'avais lu un certain engouement autour de ce roman, mais il ne m'a pas convaincue ! L'intrigue est tirée par les cheveux, les personnages manquent de crédibilité.. Je n'ai accroché ni au personnage d'Ari, ni à son enquête... 
J'ai surtout eu l'impression que ce roman surfe sur la vague des polars scandinaves et maintenant islandais qui déboulent sur les étals plus rapidement que ne le faisaient les romans de Mary Higgins Clark... avec une qualité similaire : les premiers étaient excellents, mais dorénavant, on se contente d'exploiter le filon.
******************
La Montagne Rouge - Olivier Truc

Roman

J'avais lu Le dernier lapon et Le détroit du loup du même auteur. Celui-ci attendait depuis un moment dans ma Pile à Lire. Je l'ai lu en pleine canicule, comme une façon de m'échapper dans des contrées plus fraîches !
On retrouve Nina et Klemet, les deux enquêteurs de la brigade des rennes, mutés dans le sud de la Laponie suédoise. Un squelette visiblement ancien est découvert et pourrait bien être la clé d'un procès en cours entre Sami et forestiers afin de déterminer qui a la primauté de l'usage de le forêt. 
J'ai été moins emportée par l'histoire que dans les deux premiers opus. Peut-être que le paysage de forêts est moins envoûtant que celui des steppes ? 
J'ai toutefois passé un bon moment et si l'enquête est prévisible, le contexte géopolitique demeure très intéressant.

 

******************

 

Le journal de ma disparition - Camilla Grebe

Roman

Après une évolution législative, de vieux dossiers d'homicide sont réouverts en Suède. C'est le cas de celui de la fillette dont Malin alors adolescente avait retrouvé le corps quelques années auparavant. Devenue policière, Malin est affectée à l'équipe d'investigation aux côtés de Manfred, Hanne et Peter en raison de sa connaissance des lieux et des habitants du village. 
Mais peu après le début de l'enquête, Peter disparait tandis que Hanne est retrouvée, amnésique et errant dans les bois après avoir croisé la route de Jacob, un adolescent mal dans sa peau. Les enquêteurs se mettent sur la piste de leur collège, cherchant à recoller les morceaux de souvenirs de Hanne. Dans le même temps, un corps est retrouvé à quelques pas du tumulus où les ossements de la fillette avaient été découverts. 
Le roman est écrit en suivant tour à tour Malin et Jacob, qui a récupéré le cahier que Hanne tenait au moment où il l'a croisée. Le rythme est soutenu et la fin, bien que prévisible par certains côtés, laisse aussi son lot de surprises. 
Ce roman me faisait de l'oeil depuis un moment quand je l'ai acheté avant un long voyage en train.... et une fois commencé, je n'ai pas réussi à le lâcher avant d'avoir tourné la dernière page.