Le Marité, c'est un trois-mâts-goélette construit il y a presque 100 ans pour partir faire la Grande Pêche au large des côtes de Terre-Neuve.

141229_Marite3

Il sort des chantiers navals de Fécamp en 1923, baptisé du nom qui restera la sien toute sa vie durant : Marité.... Il embarque une douzaine de doris et le double d'hommes, et part pour sa première campagne en 1924. Il effectuera 5 campagnes, rapportant entre 100 et 160 tonnes de morue salée à chacune ! Peu rentable, il est désarmé au retour de sa cinquième campagne, faute de rentabilité.

Il est alors vendu à un armateur danois qui l'équipe d'un moteur et modifie sa voilure. D'abord utilisé pour la grande pêche, il est converti en caboteur vers les îles Féroé, toujours suite à des soucis de rentabilité. En 1940, il est réquisitionné par les Anglais pour faire du transport entre les Féroé et l'Angleterre. En 1946, c'est une coopérative de pêche qui l'achète pour le ré-utiliser pour la Grande Pêche, mais 8 ans plus tard, les bateaux à voile ne sont plus adaptés à la modernisation de la pêche. Revendu, il est entièrement modifié par son nouvel armateur qui dépose la voilure et installe une timonerie métallique et une cheminée sur un pont entièrement modifié. Il sera utilisé pour la pêche du hareng, celle de la crevette, puis une nouvelle fois le cabotage, jusqu'au milieu des année 1970 où il reste à quai aux Féroé , abandonné par son propriétaire. 

Racheté à la fin des années 1970 par un groupe de jeunes suédois, il est rénové par ses nouveaux propriétaires qui l'ont ramené à Stockholm et lui redonnent, avec ses mâts et ses voiles, son allure d'origine ! Il est toutefois assez différent du morutier d'origine car destiné au transport de passagers, il est conforme aux exigences de sécurité et de confort. Il repart sur les flots en 1987.

Une dizaine d'année plus tard, les "jeunes" suédois désirent passer la main mais ne veulent pas que "leur" bateau devienne un musée à quai : il est évident pour eux que le Marité doit continuer à naviguer ! En 2004, il est racheté par un rassemblement d'associations et de collectivités locales : il sera l'ambassadeur flottant de la Normandie dans les grands évènements nautiques. Après un passage en cale sèche en 2005 pour remettre en état sa coque et son étrave, il est prêt pour de nouvelles aventures ! 

Son port d'attache est Granville, où il est possible de le voir à quai... quand il ne vogue pas ! 

141229_Marite1

141229_Marite2

141229_Marite4

141229_Marite5

141229_Marite6 

Granville - décembre 2014

(*) pour visiter ou naviguer sur le Marité, vous trouverez toutes les informations sur le site internet du bateau.