150419_sirop_menthe0 

Avec l'arrivée du printemps, les plantes poussent un peu partout, et en particulier les plantes sauvages. Parmi celles-ci un certain nombre sont comestibles, et le dernier-sorti des Editions Terre Vivante Je cuisine les plantes sauvages nous propose de partir à la découverte de ces saveurs.

Quand Terre Vivante m'a offert de découvrir ce livre en avant-première, je dois bien avouer que je me suis posé pas mal de questions et en premier lieu, celle de l'identification de ces plantes sauvages. Un rapide coup d'oeil sur le sommaire m'a permis de constater qu'il y en a certaines que je connais déjà très bien : le plantain lancéolé, la bourrache, la salicorne, le pissenlit, l'ortie et donc la menthe... Avec celles-ci, je ne prends pas de risque de confusion avec une plante moins sympathique ! Les auteurs, Amandine Geers et Olivier Degorce, insistent particulièrement sur l'absolue nécessité de ne pas se tromper et de plutôt passer à côté d'une cueillette que de prendre un risque... Ils conseillent de s'armer d'un bon ouvrage de botanique en complément de leurs précisions et photos... ou sinon d'acheter les plantes séchées en herboristerie ou pourquoi pas de les faire laisser pousser dans son jardin ou sur son balcon (c'est moins sauvage, mais aussi moins risqué ! )...

Le jour de la réception du livre, j'ai fait un sirop de menthe, très simple à réaliser, ne demandant aucun ingrédient particulier, en dehors donc de la menthe sauvage, qui (coup de chance !) pousse spontanément en abondance dans le fond du jardin ! 

150418_sirop_menthe1 

Le sirop est léger et très rafraîchissant : rien à voir avec les sirops saturés en sucre du commerce ! Nul doute que j'en referais cet été car il sera parfait pour les goûters des jours chauds.... 

D'autres recettes me font de l'oeil : les salicornes en pickles (pour quand je serai en vacances du côté du Mont Saint Michel), les sablés à l'ortie, les recettes aux pissenlits... 

Mais, malgré la clarté de l'ouvrage, je ne me sens pas prête à me lancer dans des préparations utilisant des plantes que je ne connais pas... Cela m'a cependant donné envie d'en savoir plus sur ces plantes sauvages comestibles !

150419_sirop_menthe2 

(*) Je cuisine les plantes sauvages d'Amandine Geers et Olivier Degorce est publié chez Terre Vivante

(**) Comme pour toute cueillette dans la nature, celle de ces plantes doit se faire d'une part avec parcimonie pour ne pas abuser de ce que la nature offre, et tout en respectant la repousse future de ces plantes et d'autre part en faisant bien attention à identifier les plantes que l'on cueille. Rappelons que naturel ne veut pas dire sans danger : il existe des poisons 100% naturels ! 
La règle de base est donc ici, comme pour les champignons : "En cas de doute, passe ton chemin" !