170930_Saint_Romans_0

Dans la vallée de l'Isère, je me suis arrêtée dans le village de Saint Romans. Construit à flanc de coteau, le village est entouré de noyeraies. En cette période de l'année, les fruits commencent à être mûrs et à tomber. J'attrappe une noix sur le sol au bord de la route, l'ouvre : elle est délicieuse !

Grimpant le long des ruelles, je passe devant le lavoir et sa source, puis devant la petite église romane (malheureusement fermée...) et continue vers le cimetière. En effet, l'une des curiosités de Saint Romans est son calvaire, installé sur le rocher qui domine le cimetière, et la petite chapelle attenante. Le calvaire est l'aboutissement d'un chemin de croix dont on devine encore certaines stations creusées dans le rocher. Il porte la date de 1724....

La chapelle, quant à elle, a une porte aux jolies grilles ouvragées d'arabasque et des vitraux modernes. Je n'ai pu voir correctement que celui de l'occulus du fond car la porte était verrouillée... Les mots qui y sont inscrits "N'oubliez pas mon rocher, sa chapelle" sont ceux de Saint Pierre-Julien Eymard, vicaire de Chatte au début du XIXe siècle, qui venait souvent y méditer et qui a ensuite fondé la congrégation du Saint Sacrement.

De là, la vue est effectivement belle, embrassant une partie de la Vallée de l'Isère et de la forêt des Chambarans, sur la rive opposée. 

 

170930_Saint_Romans_1

170930_Saint_Romans_2

170930_Saint_Romans_3

170930_Saint_Romans_4

170930_Saint_Romans_5

Saint Romans - Isère - septembre 2017