Tout a commencé dans la newsletter de la Cité du Chocolat... Frédéric Bau, le directeur de la création, allait faire des démonstrations à Tain l'Hermitage, accessibles même sans visiter la Cité du Chocolat, à la fin de la semaine dernière...

Un petit coup d'oeil aux dates et heures et je réserve pour la démonstration du dimanche après-midi, avec Monsieur Premier... Puis, un temps de réflexion plus tard, je me rends compte que rien ne m'assure que nous pourrons y être à l'heure (le correspondant italien doit repartir dimanche en début d'après-midi, normalement, le timing est bon mais on ne sait jamais...). Alors, je prends une autre réservation pour moi toute seule le vendredi après-midi !

Trêve de suspense, nous avons finalement pu assister à la démonstration du dimanche sans nous presser.. Et c'est avec un immense plaisir que je suis retournée écouter Frédéric Bau parler de son parcours, de pâtisserie, de chocolat...

Chef de la création chez Valrhona, Frédéric Bau a travaillé avec Pierre Hermé avant d'entrer chez Valrhona, d'y créer l'école du Grand Chocolat (devenue Ecole Valrhona et ayant essaimé à travers le monde)... C'est aussi à lui que l'on doit l'oubli du chocolat blanc dans un coin tiède qui a permis de lancer la recherche sur le chocolat blond et la création de Dulcey... C'est un pâtissier au verbe haut, chez qui l'on sent l'amour des bons produits et du beau travail, qui cherche à sublimer ses matières premières, qui défend la création...

Lors de ces démonstrations, il a réalisé Take Me Up ! qu'il définit comme le mariage d'un tiramisu et d'un irish coffee... A chaque étape, il explique les produits, le geste, la méthode. Il n'hésite pas à montrer que le crémeux ne coule pas ou que la crème pâtissière tient, joignant le geste à la parole.

Mot après mot, geste après geste, Frédéric Bau donne envie de faire ce dessert ou un autre qui en serait inspiré, en composant avec d'autres saveurs... Il donne envie de se lancer et de pâtisser !

Puis vient le moment de la dégustation... Frédéric Bau rappelle qu'il est nécessaire de prendre avec sa cuillère jusqu'au fond de la verrine, de ne pas goûter par strates afin de laisser l'ensemble du dessert s'exprimer.... Goût et textures sont impeccables ! Aucune saveur ne vient en écraser une autre, elles s'harmonisent entre elles... Un pur moment de délice !

Merci Monsieur Frédéruic Bau pour ces moments !

171124_demo_F_Bau_2

171126_demo_F_Bau_1

171126_demo_F_Bau_2

171126_demo_F_Bau_3

171126_demo_F_Bau_4

171124_demo_F_Bau_1

171126_demo_F_Bau_5

Démonstrations de pâtisserie par Frédéric Bau - Cité du Chocolat - Tain l'Hermitage - Drôme - novembre 2017