Suite aux grosses pluies emmenées par la tempête Eleanor, le débit des rivières a fortement augmenté en fin de semaine dernière. Cela a généré des phénomènes de crues sur certains cours d'eau.

La rivière Isère est régulée par la présence de barrages hydro-électriques sur son parcours en aval de Grenoble. Quand elle arrive dans la Drôme, son débit est donc écrêté et ne connait généralement pas de grosses variations, créant ainsi de jolis plans d'eau pour la pratique de l'aviron par exemple.

Samedi dernier, en rentrant du Vercors, j'avais besoin de passer par Romans-sur-Isère. La route après Saint-Nazaire-en-Royans longe la rivière, et là : suprise ! L'Isère est "vide" ! Le niveau du plan d'eau est abaissé de plusieurs mètres...

L'explication se trouve en aval, au barrage de Pizançon dont toutes les portes sont ouvertes afin de laisser passer le flot de la rivière et éviter les phénomènes de crues suite à l'augmentation considérable du débit du cours d'eau.

La situation est suprenante au niveau des bases d'aviron du Martinet et Fenestrier où les pontons ne donnent plus au niveau de l'eau et où les rives de vase sont impressionnantes. Au Martinet, on découvre même un ancien pont habituellement submergé par le plan d'eau.

Au niveau du Pont Vieux, à Romans, le niveau n'est pas réellement plus haut qu'habituellement mais la rivière est turbide et coule à flots... créant des creux au niveau des piles du pont...

180106_crue_isere_1

180106_crue_isere_2

base du Martinet - Chatuzange-le-Goubet

180106_crue_isere_3

180106_crue_isere_4

180106_crue_isere_5

base Fenestrier - Pomans-sur-Isère

180106_crue_isere_6

180106_crue_isere_7

Pont Vieux - Romans-sur-Isère

Drôme - 6 janvier 2017