1902XX_cest_le_coeur_qui_lache_en_dernier

C'est le coeur qui lâche en dernier - Margaret ATWOOD

En lisant ce roman, j'ai été déçue par rapport à la Servante Ecarlate.. Une impression de déjà vu d'une part et de "bâclage" d'autre part. Les idées sont intéressantes, il y a un joli twist au milieu et puis ça vire à la vengeance personnelle, à la manipulation des uns pour que les autres puissent se racheter... et une fin qui après des pages de mise en place vire à la mascarade, où des détails qui n'apportent rien ni au contexte ni au récit viennent faire des pages, où la temporalité n'est pas la même d'un côté ou de l'autre de la barrière....

Quant à la galerie des personnages : un mafieux, une manipulatrice professionnelle, un mec qui ne pense qu'au sexe, une jolie fille un peu nunuche et naïve qui se fait manipuler par tout ce qui passe, un vieux libidineux obsédé par la jeunesse ... il y a beaucoup moins de subtilités que dans La Servante Ecarlate !

********************

Les Rêveurs - Isabelle CARRE

J'ai un sentiment mitigé depuis que je l'ai refermé...
L'écriture est gracieuse, délicate, mais aussi un peu brouillonne parfois. Ce qui se présente comme un roman est plus une autobiographie, une espèce de catharsis nécessaire pour remettre chacun à sa juste place dans l'existence tumultueuse des jeunes années de l'actrice.
Elle y parle des absences (réelles ou figurées) des protagonistes, elle y raconte sa famille qui était tout sauf classique, elle y évoque les bouts d'enfance qu'elle n'a pas eus, jetée trop jeune dans le monde des grands. Elle n'évite pas une certaine forme de voyeurisme, sur ses parents essentiellement, et pourtant elle évite soigneusement de citer leurs noms. Elle navigue sans cesse entre discrétion et grand déballage...
Elle dresse le portrait d'une jeunesse bancale, et de ses petites bulles de bonheur qui ne seront pas suffisantes. Elle s'y dévoile mais surtout elle dévoile ses proches.
Enfin, elle parle du théâtre, du jeu de l'actrice, sa planche de salut au milieu de tout ce marasme... comme si finalement, elle n'aurait pas pu être actrice sans toutes ces fêlures.

********************