C'était un matin d'hiver qui s'était réveillé dans le brouillard.

C'était un matin où le soleil avait tardé à vraiment se montrer.

C'était un matin où finalement, les rayons avaient fini par venir réchauffer la terre.

C'était un matin où la rosée s'évaporait doucement du sol, donnant un caractère mystérieux aux champs labourés.

160124_campagne_brume_1

160124_campagne_brume_2

160124_campagne_brume_3 

derrière chez moi - Drôme - janvier 2016