160729_dinard_0

La station balnéaire de Dinard commence à prendre son essor au milieu du XIXe siècle avec l'arrivée d'un grand nombre d'anglais, d'abord autour de la pointe du Moulinet. Les premiers établissements de bains sont construits sur la plage de l'Ecluse. Les villas fleurissent le long de la promenade du Clair de Lune.

A partir de 1879, c'est la pointe de la Malouine, entre Dinard et Saint Enogat qui est lotie et construite de villas de style assez uniforme. C'est l'âge d'or de la station qui atteindra son apogée à la fin du XIXe siècle. Le Grand Hôtel date d'ailleurs de cette période. La station est à la mode; elle attire la bonne société française et internationale.

De cette époque, les témoignages architecturaux sont nombreux. En particulier, Dinard reste riche de nombreuses villas Belle Epoque.

Le jour de ma promenade, je suis allée faire un tour sur la Pointe de la Malouine. Le lotissement était à l'origine entièrement privé, fermé de grilles. Les voiries ne seront cédées à la ville qu'en 1959 !

Les villas de la Pointe de la Malouine sont construites dans un style relativement homogène, symbole de cohésion sociale. On vient à Dinard pour voir et être vu.... Bow-windows, terrasses, lucarnes à pans coupés sont autant d'extravagances de ce qui marque l'architecture balnéaire de cette époque. La couleur prend aussi une place importante : briques vernissées et carreaux de ciment sont apposés sur les murs extérieurs pour en souligner les détails.

Celle qui a incontestablement l'une des plus belle vue est la villa Les Roches Brunes, construite en 1893/96 dans un style néo-Louis XIII pour le frère d'Antoine Poussineau, le promoteur qui a été à l'origine du lotissement. Elle domine l'extrêmité de la pointe, permettant de voir la mer dans toutes les directions. Aujourd'hui possession de la ville de Dinard, des expositions y sont organisées. Il est ainsi possible de découvrir l'intérieur de la villa, ses cheminées d'apparat, ses boiseries, son escalier.... et sa vue magnifique. (les autres villas sont des propriétés privées, parfois loties en appartements)

160729_dinard_1

160729_dinard_2

160729_dinard_3

160729_dinard_4

160729_dinard_5

160729_dinard_6

160729_dinard_7

160729_dinard_8

160729_dinard_9

160729_dinard_10

160729_dinard_11

160729_dinard_12

Dinard - Ille-et-Vilaine- juillet 2016

(*) L'office de tourisme édite un plan de la ville reprenant par quartier les principales villas, ainsi que des dépliants détaillés sur les pointes du Moulinet et de la Malouine. Les villas qui y sont répertoriées ne sont cependant pas les seules : la ville en compte plus de 400 ! Chacune, quelle que soit sa taille, présente des particularités et des éléments typiques. Lors de ma balade, je n'ai pas suivi de plan : j'ai, selon mon habitude,  flâné au hasard des rues....