181215_LaGrange_1

Sur le retour du col des Limouches, j'ai fait un arrêt pour aller admirer la mer de nuages que j'avais aperçue à la montée.

Laissant ma voiture à La Grange, je suis partie sur la route de Combe Chaude qui longe la ligne de crête. Le givre est toujours bien présent sur ce versant qui n'a pas encore beaucoup vu le soleil. Je continue à m'émerveiller dans la blancheur féérique du paysage.

Environ 1 kilomètre plus loin, je quitte la route pour traverser une prairie qui m'amène sur la crête. Les nuages sont à mes pieds et les rochers semblent flotter au dessus. Au loin, je distingue la silhouette du Mont Mézenc.

Je trouve une petite sente qui s'enfonce entre les buis et grimpe sur le flanc rocheux. Je la suis jusqu'à ce qu'elle disparaisse dans la végétation. Je me rapproche du bord... et je ne peux que m'asseoir pour contempler !

Les nuages forment un tapis qui se dissipe vaguement au dessus de la forêt en contrebas. La falaise surgit de l'étendue immaculée. Les arbres couverts d'un givre épais apportent leur touche de magie supplémentaire.

Je me sens minuscule face à l'immensité qui se dessine devant moi. Je sens toute la puissance de cette montagne qui fait écho en moi.

L'instant s'étire... s'il n'y avait le froid du sol gelé, je pourrais rester des heures face à cette harmonie de blanc, ce spectacle où rien et tout ne font plus qu'un...

181215_LaGrange_2

181215_LaGrange_3

181215_LaGrange_4

181215_LaGrange_5

181215_LaGrange_6

181215_LaGrange_7

181215_LaGrange_8

181215_LaGrange_9

181215_LaGrange_10

181215_LaGrange_11

181215_LaGrange_12

Léoncel - Vercors - Drôme - décembre 2018