150822_haras_lamballe1 

Voilà bien une visite qui est le fruit du hasard le plus total.. Partis pour une journée en bord de mer entre le Val André et le Cap Fréhel, nous avons été poussés dans les terres par la pluie... Arrivés à Lamballe, je me suis arrêtée sur un grand parking, pile devant l'entrée du Haras National : il n'en fallait pas plus pour que nous allions le visiter ! 

Les haras nationaux ont installé un établissement à Lamballe en 1825, hébergeant alors de nombreux étalons, selon la vocation des haras nationaux. En particulier, le haras de Lamballe devient le site de référence pour les Postiers Bretons, chevaux endurant destinés aux services de Postes et qui participeront aussi aux transports durant la 1ère guerre mondiale. 

De nos jours, le haras de Lamballe a été repris par une société mixte suite au désengagement de l'état des Haras Nationaux, les besoins pour les armées et services publics n'étant plus ce qu'ils avaient pu être lors des siècles passés. Toutefois, le haras reste un centre de reproduction et possède plusieurs étalons, en particulier des races Trait Breton et Postier Breton. Le site héberge aussi une pépinière d'entreprises de la filière équine, dont un spécialiste du débourrage de jeunes (ou moins jeunes) chevaux.

Le site comporte une douzaine d'écuries, permettant d'accueillir plus de 300 chevaux. Toutes n'ont pas été construites à la même époque et les architectures intérieures différent : box le long des murs, box centraux, stalles... 

Le site a aussi des installations, dont une carrière située dans l'ancienne cour d'honneur du haras et mesurant plus de 160 mètres de long, qui permettent l'organisation de concours de haut niveau.

La visite, outre les aspects architecturaux, permet également de voir et toucher les chevaux, ainsi que les autres équidés hébergés sur le site. On croise ainsi des traits bretons, des postiers, des ânes, d'anciens champions, de jeunes chevaux, des poneys... 

Les Postiers Bretons étant des chevaux d'attelage, le haras de Lamballe dispose d'une sellerie d'attelage et d'une collection de voitures hippomobiles datant de la grande époque du haras. On y apprend ainsi que les harnais des chevaux de poste possédaient des grelots pour se faire entendre de loin, et permettre au relais de préparer les chevaux pour le changement de cavalerie, et qu'il y est positionné des poils de blaireau en référence au nom de l'inventeur italien des services de postes à chevaux... 

150822_haras_lamballe2

150822_haras_lamballe3

150822_haras_lamballe4

150822_haras_lamballe5

150822_haras_lamballe6 

150822_haras_lamballe7

150822_haras_lamballe8

150822_haras_lamballe9

150822_haras_lamballe10 

Haras National - Lamballe - Côtes d'Armor - août 2015

(*) Pour les informations relatives à l'organisation des visites, vous pouvez consulter le site internet du Haras National de Lamballe.