160224_tombeaux_Brou76

Le monastère royal de Brou a été construit par Marguerite d'Autriche dans le seul but de servir d'écrin au tombeau de son époux bien-aimé Philibert le Beau, duc de Savoie. Ainsi, le tombeau de Philibert se trouve au milieu du choeur, à la place d'honneur.

Le tombeau de la mère de Philibert, Marguerite de Bourbon, qui avait promis de remettre le prieuré de Brou en état, se trouve à la droite de Philibert, en enfeu. Tandis que le tombeau de Marguerite d'Autriche se situe sous un baldaquin de pierre finement sculptée, entre le choeur et une chapelle dédiée à la Vierge.

Les tombeaux de Philibert et Marguerite d'Autriche présentent une structure similaire. Ils sont à 2 niveaux : en haut, les gisants "au vif" parés de tous leurs atours et en bas, les dépouilles funéraires.

Chacun des 3 déborde de sculptures : pleurants rappelant ceux du tombeau des ducs de Bourgogne pour Marguerite de Bourbon, sibylles élégantes pour Philibert et baldaquin ouvragé pour Marguerite d'Autriche.

Philibert regarde son épouse mais il a les mains tournées vers sa mère. Il a les pieds appuyés sur un lion, symbole de force. Marguerite a le regard tourné vers Philibert. Ses pieds sont appuyés sur un chien, symbole de fidélité.

On pourrait passer des heures à admirer chacune des fines sculptures qui entourent les tombeaux ou les nombreux détails des gisants...

160224_tombeaux_Brou_1

160224_tombeaux_Brou_2

160224_tombeaux_Brou_3

160224_tombeaux_Brou_4

160224_tombeaux_Brou_5

160224_tombeaux_Brou_6

160224_tombeaux_Brou_7

Monastère royal de Brou - Bourg-en-Bresse - Ain - février 2016