171112_ramieres_1

Un dimanche matin d'automne...

Le brouillard a envahi la vallée de la Drôme et peine à se lever. Il règne une atmosphère bien particulière et un peu étrange aux abords de la gare des Ramières.... En descendant vers le lit de la rivière, on se croirait dans un ailleurs un peu mystique...

Je m'engage sur le chemin qui s'enfonce dans la réserve naturelle. Le brouillard forme un cocon étrange et les promeneurs sont rares, qu'ils soient à pied ou à vélo...

L'humidité s'est déposée sur les toiles d'araignée et les végétaux. Le soleil qui commence doucement à percer fait briller les perles d'eau...

J'arrive rapidement au niveau du belvédère où l'on peut admirer la rivière Drôme dans toute sa splendeur sauvage. Après presqu'un an de déficit pluvial, son niveau est vraiment bas et les arbustes ont envahi les bancs de galets.

Je continue encore un peu, là où le chemin se rapproche de la voie ferrée... puis je rebrousse chemin. Le soleil est alors bien présent, faisant ressortir les couleurs vives des feuilles des arbres.

La matinée est plus avancée, la météo plus clémente et je croise de nombreux promeneurs... L'ambiance a changé en peu de temps, celui qu'il a fallu au soleil pour daigner pointer ses rayons un peu vifs !

 

171112_ramieres_2

171112_ramieres_3

171112_ramieres_4

171112_ramieres_5

171112_ramieres_6

171112_ramieres_15

Réserve naturelle des Ramières du Val de Drôme - novembre 2017