180716_Chartres_Cath_00

A Chartres, la cathédrale est immanquable, littéralement ! On la voit se dresser fièrement au dessus de la ville des kilomètres à la ronde, ses deux flèches en points de mire.

C'est à pied que nous nous approcherons. L'édifice est impressionnant et nous fait nous sentir tous petits. Construite quasiment en une seule fois, sans rajout majeurs, elle propose un gothique classique reprenant tous les canons du style. Elle servira de modèles pour de nombreux autres édifices postérieurs et contribuera à la mode du style gothique au XIIIe siècle. Elle sera d'ailleurs classée au patrimoine mondial de l'UNESCO en 1979.

Sa charpente en bois ayant brûlé au XIXe siècle, elle a été remplacée par une charpente métallique et un toit en cuivre qui lui donne aujourd'hui cette couleur vert-de-gris si caractéristique.

Le portail de la façade principale est superbement sculpté et offre une foule de détails et de personnages au regard.

Une fois à l'intérieur, on ne peut qu'être frappé par l'ensemble formé par les vitraux : 172 baies pour 2600 m², l'un des ensembles les plus complets et préservés du Moyen-Âge ! La majorité date du XIIIe siècle et de la construction de la cathédrale actuelle mais une petite partie est issue de la précédente cathédrale... Lors de 2 guerres mondiales et afin de leur éviter le triste sort subi par ceux de la cathédrale de Reims en 1914, les vitraux sont déposés et stockés en lieu sûr.

La couleur dominante des vitraux est le fameux "bleu de Chartres", très lumineux. Il est dû à l'utilisation de cobalt pour colorer le vert et a particulièrement bien résisté au temps.

Avançant dans l'édifice, on se retrouve à longer la clotûre du choeur et sa statuaire. Elle raconte la vie de Jésus à la façon d'une bande dessinée. Bien qu'étant l'oeuvre de plusieurs ateliers de sculpteurs, travaillant parfois en simultané sur des morceaux différents, elle présente une belle unité.

Que ce soit sur les vitraux ou sur la clotûre du choeur, nous cherchons à reconnaître ce qui est relaté.. Nous nous prenons au jeu et la visite dure finalement un long moment que nous ne voyons pas passer...

Avant de repartir, nous ferons un saut dans le jardin de l'ancien évêché au beau portail de fer forgé.

180716_Chartres_Cath_0

180716_Chartres_Cath_1

180716_Chartres_Cath_2

180716_Chartres_Cath_3

180716_Chartres_Cath_4

180716_Chartres_Cath_5

180716_Chartres_Cath_6

Chartres - Eure-et-Loir - juillet 2018