181102_LaBaumeC_4

Ca commence par une journée de soleil, même timide, après des jours de pluie. Ca commence comme une envie d'une petite balade tranquille.

Alors, direction La Baume Cornillane pour faire un saut au pied de la cascade du Rif... Une fois là, ce serait vraiment dommage de ne pas continuer pour monter jusqu'à la grotte de la Dame d'où l'on aperçoit le château des Cornillans. L'escalier est un peu traitre avec les chaussures boueuses et ses marches de gingois (et je ne suis pas certaine que mon genou ait apprécié d'ailleurs)... mais se retrouver seule dans la cavité donne l'impression d'être hors du temps !

La suite, c'était théoriquement un retour à la maison pour un chocolat chaud déjà bien mérité... mais la lumière est belle, le château des Cornillans et les roches de la Pangée sont si proches que ce serait dommage de ne pas pousser un peu...

Quelques fleurs séchées au bord du chemin jouent avec la lumière. Le soleil fait une partie de cache-cache avec les nuages et varie les éclairages.

De pas en pas, je me retrouve dans les ruines du donjon, à observer l'ensemble de la plaine de Valence et au-delà l'Ardèche. Le Mont Gerbier de Jonc et le Mont Mézenc dressent leurs silhouettes lointaines. La vallée de l'Eyrieux marque le paysage d'une échancrure.

Je continue vers le centre de la Pangée. Un grimpeur a pris la paroi comme terrain de jeu.

J'ai perdu toute notion du temps ! Toutefois, le soleil descend et s'approche de l'horizon. Le vent se lève et la luminosité sur la Raye décline...

Un dernier regard sur ce paysage qui pourrait bien héberger quelque créature de conte, et, cette fois, il est vraiment temps de rentrer...

181102_LaBaumeC_1

181102_LaBaumeC_3

181102_LaBaumeC_5

181102_LaBaumeC_6

181102_LaBaumeC_7

181102_LaBaumeC_8

181102_LaBaumeC_9

181102_LaBaumeC_10

181102_LaBaumeC_11

181102_LaBaumeC_12

181102_LaBaumeC_13

La Baume Cornillane - Drôme - novembre 2018